Honte aux pyromanes, saccageurs, voleurs, et autres violeurs (Pape Sarr)

13 - Mars - 2021

A Ndoumbélane, le temps est au calme précaire et aux intimidations. On joue à se faire peur et les insurgés semblent se complaire dans la croyance qu’ils ont gagné une bataille. Aucune personne sensée ne peut pourtant nier que ce Sonko à quelque chose à se reprocher ou qu’il redoute terriblement ce que le juge à lui dire. Quelqu'un a écrit a d’ailleurs écrit : « pour la première fois au Sénégal, un opposant fait peur à l'État et aux populations ». Il s'est lourdement trompé je crois concernant l'État, mais il est clair que la plupart des citoyens ont la frousse au point de ne plus oser donner un simple point de vue sur une situation somme toute simple à décrire. Ousmane Sonko ne devrait faire peur qu’à lui-même et à ses nombreux souteneurs identifiés. La jeunesse qui a servi de chair à canon a juste sauté sur une occasion pour se faire un plein d’adrénaline et crier son ras le bol après tous ces temps d’assignation à domicile et d’oisiveté liés à la crise sanitaire et au manque d’emploi pour la plupart des insurgés.

Maodo Faye le journaliste et frère Ndiambour-Ndiambour de Payène s'y est trompé au point de penser que 95% des jeunes sont avec Sonko. La vérité est toute autre, car même s’il y a eu une cristallisation de problèmes de toute sorte autour du « radié-massé », ce leader politique qui a eu une très bonne ascendance, n’a en fait que capitalisé toutes ces frustrations et autres mal-vivre, d'une jeunesse en sans repères. D’ailleurs, ce manque d’horizon favorable concerne aussi l'accusatrice principale Adji SARR, par qui tout est arrivé, qui maintient mordicus qu'elle a été violée, et plusieurs fois, par ce Sonko qui reste un homme faillible avec tous les attributs et toute la faiblesse hormonale qui fait que n'importe quel mec en apparence puissant et solide, puisse se retrouver comme une larve rampante devant une nymphe bien faite. Cette magie divine à elle seule explique que Sonko malgré ses nombreux principes ait pu sortir seul en pleine nuit, laissant ses deux épouses et ses gardes du corps, pour se retrouver dans un salon de massage de petite renommée au point de se faire accuser de viol. Sonko n'a pas voulu répondre de cette accusation, préférant pointer le Président de la République du doigt, l'accusant d'être l'instigateur de ce qu’il nomme complot, et appelant en conséquence ses souteneurs à faire face. Il les invite ainsi au « mortal combat » et à affronter avec lui l’état du Sénégal dans ce combat contre le « complot » qui n'est en réalité qu'un moyen ourdi par le pouvoir pour l'éliminer. Sonko joue avec notre République, avec notre justice et nos nerfs et il reste dans ce dilatoire qu'il nous impose depuis bientôt un mois et demi pour ne pas répondre des véritables faits pour lesquels il est visé. Quoiqu'il nous raconte et quelque soit la guérilla qu'il réussira à imposer il répondra qu’il le veuille ou non à nos juges et à nos tribunaux et devant cette justice qu'il récuse et dont il traite les acteurs de tous les noms d'oiseaux. Il aura en face les chefs d'inculpation de viol de menaces mais désormais d'appel à l’insurrection et peut être même de pédophilie. Pour défrayer la chronique et déclencher les hostilités il lui a suffi de sortir de chez lui à l'heure où il devait être dans le bureau du juge au nom d'une toute puissance qu'il essaie d'imposer et parce qu'il a besoin pour faire face que son chemin soit toujours jalonné de ses supporters.

Je crains que cette sortie qui a fini par lui coûter 96h de garde à vue et une convocation versus mandat d’amener, soit la dernière pour un Sonko visiblement fautif de ce que nous imaginons tous dorénavant. Il a eu un « laamisso » coupable avec Adji SARR et pour ne pas perdre la face il veut à tout prix que ce soit comme un montage savamment pensé par l'état et je ne sais quels citoyens anti Pastef et forcément fidèle à Macky SALL. Trop c'est trop, honte aux violeurs, voleurs, menteurs et toutes ces personnes qui se construisent un profil de Saint et qui en réalité ne se réalisent que dans les contre-vérités et dans les basses luxures et autres fantasmes innommables. Honte à Sonko et à ceux qui pensent pouvoir nous faire peur ou nous imposer leurs injures et leur violence. Quelle calamité ! Ils pensent être les élus du peuple par la force. Si cela était réel le coup KO ne se serait pas réalisé en Février 2019. Rien n'a changé depuis et tout ce que dit Pastef aujourd’hui, aura été dit avec la force et la manière lors de la dernière présidentielle. La mauvaise foi parlant de vol des suffrages est juste ridicule. Sonko a même voulu nous servir l'amalgame du Nord du Sénégal qui méprise le Sud, essayant d'emporter les populations dans une haine régionaliste oubliant que beaucoup de jeunes qui le supportent sont aussi des nordistes bien implantés. Jean Marie François BIAGUI fait bien de lui remonter les bretelles et de lui indiquer que le MFDC n’est pas dupe. La haine que trimballe Sonko est profonde et il mélange tout à présent. Peu importe le type de malheur que cela peut entraîner pour le Sénégal, le « radié-massé » le plus populaire se fiche de tout, le sang et les morts éventuels ce n'est pas son problème. Il faut qu'il devienne Président et en 2024. Personne n'a le droit de bloquer cette ambition. La route qui mène au palais ne peut et ne doit être bloquée et surtout pas par une gamine qui aurait dû se satisfaire d'être le jouet sexuel du tout puissant Ousmane.

Je me fiche d’Ousmane Sonko et ceux qui acceptent cette situation en jetant l'opprobre à Adji SARR et en racontant toutes sortes d'histoires imaginaires. On aura tout vu et Pape Ale NIANG Bachus s'est démultiplié pour nous servir des hoax et de belles histoires à dormir debout. Ils ne se sont pas privés de trouver des « tantes » et des « oncles » imaginaires à une fille que notre société doit protéger et qui se plaint d’avoir été violée. Son « monstre » ou son « porc » désigné est l’opposant au régime le plus bruyant du moment, et elle l’a balancé avec courage. Il est à ce titre inculpé pour viol et menaces de mort en attendant que son immunité soit levée à nouveau pour les faits d’appel à l’insurrection et peut être de pédophilie, voire même de tentative d’assassinat si la plainte de Maitre El Hadji DIOUF persévère. La seule réponse servie par ce populiste dangereux est une manipulation tout azimut qui a servi à créer le désordre et à conduire des jeunes en furie, manipulés par Pastef, Frapp et Y’en a marre ensemble, à saccager, vandaliser brûler, terroriser, voler et même violer impunément pendant plusieurs jours, à Dakar et dans la quasi-totalité des capitales régionales. Ils ont mis le pays sens dessus dessous croyant naïvement à la justesse de leurs actes et revendications, et ne se rendant pas compte qu’en pillant ainsi ils mettent en ruine leur propre pays. Je n’ai aucune sorte de sympathie pour Sonko qui se délecte de ça et qui n’en a cure de ce qui peut être détruit, comme je ne peux respecter tous les hypocrites qui soutiennent cette violence face à laquelle, et ils le savent tous, l’Etat ne peut opposer que la violence légitime des forces de défenses et de sécurité chargées de rétablir l’ordre public.

Dire que ces gens ont osé attaquer des cantonnements et brigades de gendarmerie. Ils se sont retournés contre ceux là qui veillent nuit et jour 12 mois sur 12 sur leur sécurité et sur leur sommeil. Ils ont transgressé notre contrat social ces gens qui se sont insurgés et qui ont flambé le poste de gendarmerie de Diaobé en scandant Sonko !
A l’arrivée tous les morts ne sont que la faute de Pastef et de Sonko, mais également de toutes les personnes qui jouent à attiser le feu. De la tricherie de ces gens de « Jaam-rat », qui cherchent à faire retirer la plainte de la masseuse, à l’hypocrisie du pyromane pompier de Gnak Djom Center, en passant par la fumisterie de ce Senghor de la Raddho et surtout celle de ces doulnalistes comme Alé Bachus et autres bras armés de Bougre d’âne Gueye Déni, tout semble désormais acquis pour Sonko, parce que par peur de représailles, les gens s’alignent et cherchent à ne pas déplaire aux monstres de la rue. Même Bacary Domingo MANE n’a pu résister à l’envie de se jeter dans la marre boueuse pour se rouler avec les cochons.

Le Président a bien fait de rappeler au calme, il est dans son rôle, même si notre conviction est qu’à force de fricoter avec trop d’incapables et de ne pas nous écouter, il fait le choix de marcher avec ces déserteurs trouillards d’APR d’abord et de BBY ensuite. La majorité des responsables rampent à plat ventre, s’éclipsent et détalent dès que ça explose. Nous lui rappelons que l’Etat ne peut pas et ne doit pas faillir. Maintenant qu’il a compris le danger de ne pas suffisamment entendre les préoccupations de la jeunesse, il devra se réajuster et vite. Il ne faut surtout pas trembler à faire respecter l’ordre public et surtout à mettre hors d’état de nuire ceux qui le menacent. Ces personnes qui appuient le désordre ne vous ont pas élu, et la mission régalienne de l’état est d’abord de sécuriser le Sénégal, de respecter et faire respecter les droits des citoyens à une justice équitable et de protéger les plus faibles contre ces « puissants » de la rue déterminés à ne pas répondre de leurs actes. L’état nous doit d’identifier et de coffrer tous les saccageurs, voleurs, pyromanes, et autres violeurs et de faire en sorte que cela ne se reproduise plus jamais à Ndoumbélane. Si l’état faiblit, la rue gardera pour paradigme le pillage, et le saccage comme seul langage pour exprimer sa colère. Une république ne peut fonctionner comme cela et même si ça doit encore coûter des vies, ce sera alors le prix à payer pour que la loi ait du sens. L’ordre doit régner à Ndoumbélane tout le temps.
Cette affaire n’a pas que défrayé la chronique, elle jette désormais du sable dans nos institutions les plus fortes jusqu’ici, à faire régner la sécurité, la justice et l’ordre.

Ce capitaine « fou » qui a été utilisé par les « insurgés » et qui veut à son tour nous utiliser au détriment de tous les bons principes de l’armée et de la gendarmerie en est un exemple vivant.

Au nom du Sénégal et des sénégalais vous avez juré monsieur le Président, de respecter et faire respecter la constitution de ce pays. En vous défiant au lieu de répondre des multitudes de crimes dont on l'accuse, Sonko et ses ouailles manipulent la rue publique et menacent la République du Sénégal. Ce pays vous écoute et tirera des enseignements de la suite que vous donnerez à cette affaire Sonko / Adji SARR, que les forces occultes et de l’ombre voudraient bien transformer en affaire Sonko / Macky SALL, et à toutes les affaires induites.
Vive le SENEGAL !

Pape SARR
Duc de Diapal

Commentaires
1 commentaires
Auteur : Posté le : 17/03/2021 à 08h50

Un médium professionnel à votre service pour améliorer votre quotidien et apporter la paix et la protection à votre foyer.

Bonjour

*vous avez du mal a vous faire aimer par celui ou celle avec lequel vous aimeriez etre en couple?
*vous souhaitez recuperer votre Ex que vous n'avez jamais réussir a oublier?
*Vous avez des problèmes dans couple, et vous souhaitez arranger les choses ?
Plus des soucis a vous faire,la solution a tous ces problemes est a votre porter, Contacter juste le Maitre marabout gantie et vous serez satisfaits.

CONTACT MAITRE GANTIE


Téléphone personnel/whatsap: +229 69 80 37 33

E-mail personnel: maitregantie@outlook.fr


Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

Elections présidentielles du 24 Mars, l’élan pour la rupture

23 Mars 2024 1 commentaires
Clap de fin. Toutes les écuries sont dans les strarting-blokcs et attendent le coup d’envoi des joutes. Cette campagne aura été l’une des plus abon...

OUSMANE SONKO : UNE INTELLIGENCE AU SERVICE DE LA MANIPULATION

03 Juin 2024 0 commentaires
Dès le début de l’année 2014, un inconnu venu de nulle part, simple haut fonctionnaire, fait irruption dans ...
29 Mai 2024 2 commentaires
Demande de renseignement

Contactez nous au

06128599

ou