L’écrivain français Jean-Yves Duval, auteur d’une nouvelle fiction africaine.

27 - Janvier - 2024

Voici un an nous avons eu l’occasion de vous présenter le journaliste-écrivain français Jean-Yves Duval, qui venait de publier une fiction africaine « Amadou l’enfant-soldat du Sahel », en même temps qu’il était le co-auteur, avec Ibrahima Thiam, président du mouvement d’opposition Autre Avenir, d’un ouvrage de géopolitique « Le monde vu de ma teranga ». Aujourd’hui Jean-Yves Duval vient de sortir un nouveau roman « Otages des hommes bleus » et s’apprête à publier avec Ibrahima Thiam la troisième édition du « monde vu de ma teranga ». Il a bien voulu répondre à nos questions.

Reseaunews : Ce treizième roman est aussi le numéro deux de la série des aventures du consul honoraire du Mali en France, Etienne d’Arcy. Après avoir évoqué le rôle des enfants-soldats en Afrique et le parcours des migrants vers l’Europe dans votre précédente fiction quel message avez-vous voulu faire passer avec ce nouveau livre ?

Jean-Yves Duval : Je me suis appuyé sur l’histoire réelle de deux français, dont l’un journaliste, enlevés au Mali et détenus durant plusieurs années, pour raconter l’univers des otages occidentaux dans le Sahel, prisonniers des groupes indépendantistes Touaregs. J’ai souhaité aussi évoquer dans ce deuxième opus l’influence russe en Afrique de l’Ouest à travers les fameuses fermes de trolls implantées par les mercenaires Wagner à un moment ou Prigogine était encore à leur tête, et derrière cette activité toute l’entreprise de déstabilisation, conduite à l’initiative de Vladimir Poutine, à l’encontre de la présence française, que ce soit au Mali, au Burkina Faso et au Niger.

Reseaunews : Vous empruntez beaucoup à l’actualité pour la construction de vos récits, mais il s’agit bien néanmoins de romans ?

Jean-Yves Duval : Tout à fait. L’actualité est pour moi un support, je reste avant tout journaliste, et je mets en scène des personnages fictifs, dont ici une jolie et redoutable espionne russe du GRU, mais également des chefs terroristes afin de rendre le plus crédible possible ce qui est, avant tout, un roman. Je fais pour cela beaucoup de recherches et je fais appel à mes souvenirs sur le terrain, ayant eu la chance de faire beaucoup de reportages sur le continent, en Somalie, en Afrique du Sud, au Tchad, au Mali, en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Sénégal, et en Afrique du nord. Pour moi, un roman doit nous instruire en même temps que nous distraire, c’est ce que je recherche moi-même lorsque j’achète un livre et je suis un lecteur addictif, ou plutôt compulsif.

Reseaunews : C’est ce qui explique que vos romans soient aussi réalistes ?

Jean-yves Duval : C’est du moins le but que je recherche. En lisant mes romans le lecteur doit être transporté dans un univers inconnu et il faut pour cela que la virtualité se confonde avec la réalité, avec des personnages, des lieux, des atmosphères qui lui donnent l’impression de voir des images défiler devant lui, comme un spectateur dans une salle obscure. C’est pourquoi je m’emploie à tendre le plus possible vers une écriture cinématographique, autrement dit très visuelle.

Reseaunews : Pourquoi avoir choisi comme personnage principal un consul honoraire du Mali en France ?

Jean-Yves Duval : Il se trouve qu’il y a trois ans, une personnalité malienne occupant de très hautes fonctions à Bamako m’a suggéré de m’intéresser au sort de ses compatriotes dans la région où je réside, les Pays de la Loire, et le ministre des affaires étrangères, auprès de qui j’avais déposé ma candidature, était sur le point de la valider lorsque les relations diplomatiques entre le Mali et la France se sont terriblement détériorées à la suite du retrait de la Force militaire Barkane et du départ de notre ambassadeur de France à Bamako. C’est cet acte manqué qui m’a inspiré pour le personnage d’Etienne d’Arcy. Il se trouve par ailleurs que je suis un ancien auditeur du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques et donc ces questions ne me laissent pas indifférentes.

Reseaunews : Pour finir, quels sont vos projets pours les mois à venir, une troisième aventure de votre consul ?

Jean-Yves Duval : Tout à fait, notre avenir est lié désormais. Mais avant cela je suis actuellement sur un autre sujet qui me passionne et qui se déroule au Proche-Orient. Il s’agit d’un regard romanesque sur le drame que vivent les israéliens et les palestiniens de la bande de Gaza depuis le 7 octobre dernier. Il se déroule là-bas une véritable tragédie et c’est ma façon à moi de témoigner sur cette haine entre deux peuples que tout sépare. Et puis, nous allons sortir, d’ici quelques jours, avec Ibrahima Thiam une troisième édition de notre ouvrage de géopolitique « Le monde vu de ma teranga », dont nous pourrons, si vous le souhaitez, reparler à ce moment-là.
Et bien, merci Jean-Yves Duval, c’est avec plaisir que nous évoquerons ce livre dont les deux premiers ont reçu un beau succès de librairie. Je précise qu’on peut trouver vos ouvrages d’Ibrahima Thiam et vous à la librairie Claire Afrique, à l’université de Dakar.

Reseaunews

Otages des hommes bleus, Aida Edition, 330 pages, au prix de 16 euros 90 sur Amazon.com et à la Fnac.com

Commentaires
1 commentaires
Auteur : Posté le : 31/01/2024 à 15h34

Je me nomme Ariane et je suis venue fait un témoignage pour le travail bienfait du papa Comlan AMANGNON. J’ai fait la connaissance de mon homme il y a un bout de temps on a passé de bon temps ensemble jusqu’ à ce qu’on s'est marié et on a eu un enfant. Tout allait bien on avait aucun problème jusqu’à ce qu’un jour mon mari m’a quitté sans la moindre explication; je me suis demandé ce qui n’allait pas j’étais vraiment inquiète de cette brusque séparation, je n'arrivais plus à supporter son absence, je l’ai appelé et envoyer des messages sans réponses. J’ai donc décidé de parler de ma situation à une amie qui m’a conseillé les services du médium Comlan AMANGNON. J’ai pris contact avec ce dernier et je lui ai expliqué la situation que je traverse il m’a promis de m’aider avec un rituel de retour d’affection immédiat pour faire revenir mon homme. On a commencé le travail et j’ai suivi toutes les instructions du maître et je peux vous confirmer qu'actuellement mon mari est revenu à la maison et tout se passe bien.
Je vous conseille les services du grand Maître Comlan AMANGNON qui est un homme de confiance et très compréhensible.

Merci beaucoup Maître pour tes bienfaits.

CONTACTS MAITRE COMLAN AMANGNON

E-mail personnel : contact.maitreamangnon@yahoo.com

whatsApp: +229 9778 8791

Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

OUSMANE SONKO : UNE INTELLIGENCE AU SERVICE DE LA MANIPULATION

03 Juin 2024 0 commentaires
Dès le début de l’année 2014, un inconnu venu de nulle part, simple haut fonctionnaire, fait irruption dans le paysage politique sénégalais. Cec...

OUSMANE SONKO : UNE INTELLIGENCE AU SERVICE DE LA MANIPULATION

03 Juin 2024 0 commentaires
Dès le début de l’année 2014, un inconnu venu de nulle part, simple haut fonctionnaire, fait irruption dans ...
29 Mai 2024 2 commentaires
Demande de renseignement

Contactez nous au

06128599

ou