Mamadou Abdoulaye DEME, toute honte bue ( Par Pape Sarr Duc de Diappal )

22 - Octobre - 2020

Si quelqu'un mérite cette année la palme de la flétrissure, c'est bien le député suppléant (comme il adore se faire appeler) Mamadou Abdoulaye DEME. Cet activiste des réseaux politiques whatsapp de France semble avoir réussi à concentrer autour de lui toute la smala de crieurs anti Macky SALL, en capitalisant tout ce qu'il peut, pour s'évertuer méthodiquement à déconstruire toutes les logiques de protection du Sénégal contre le coronavirus. Dans cette diaspora sénégalaise, et pas seulement en France il est encore relativement facile de monter des sénégalais contre leur Etat en leur montrant par exemple que le Sénégal ne veut pas des morts de covid 19 dans la diaspora, que le Sénégal arnaque ses propres ressortissants en leur demandant de faire des test avant de prendre l'avion pour Dakar, que le Sénégal leur demande d'obtenir le visa pour rentrer chez eux, ou qu’enfin et c'est la dernière trouvaille de DEME que le Sénégal souhaite refouler des sénégalais de leur pays vers l’étranger. Quand il dit que le Sénégal ne peut pas refouler des sénégalais qui refusent de remplir les conditions de test et qui rentreraient au Sénégal sans test valable, c'est toute honte bue que le Sieur DEME le suppléant s’exprime. L'Etat du Sénégal qui excelle dans sa lutte contre le coronavirus a raison de mettre au dépens des compagnies les frais de retour d'où ils viennent de ceux qui ne seraient pas assez regardant sur cette importante condition de voyage. Evidemment tout dans ces constructions éhontées de DEME n'ont de sens que parce que ce Monsieur qui aime se la jouer « modou modou Intello se cherche une légitimité politique qu'il est plus proche de trouver dans la contestation anti régime qui lui est somme toute plus naturelle. Sans avoir d’envergure réelle cette capitalisation de la contestation peut bien sûr trouver un terreau favorable en France et en occident de manière générale car les nombreux incompétents, responsables d’APR dans la diaspora font légion. Pour autant Mamadou Abdoulaye DEME a choisi de combattre l'Etat du Sénégal pour se faire voir et entendre. Il a été très résonnant dans le combat pour le rapatriement des corps et a soutenu toutes les actions contre l'Etat du Sénégal et jamais sa fibre d’intellectuel supposée n'a pu lui permettre un simple recul ou regard sur les conséquences pour notre pays. L'émotion des endeuillés et la douleur anesthésiante des morts était un terreau fertile alors ils ont menti aux sénégalais et fait beaucoup de bruit. Résultat l'Etat est revenu sur l'interdiction pour les laisser face à la vérité du terrain qui se singularise par le manque de vols et surtout de vols acceptant de passer outre les normes IATA sur les morts et les restrictions thanatopraxiques des autorités sanitaires.

La preuve c'est que les morts de coronavirus continuent y compris en France et très peu de corps sont rapatriés sans qu'ils puissent mettre en défaut l'Etat du Sénégal. Chercher la petite bête au lieu de raisonner nos compatriotes de la diaspora, qui n'ont pas hésité dans quelques pays à utiliser de faux test covid-19 payés au prix fort, c'est donc cela le cheval de bataille de Mamadou Abdoulaye DEME le « député suppléant ». Il n'est devenu candidat « député suppléant » d'ailleurs que parce que le Président l’a malheureusement décidé contre vents et marées. Alors il est bienvenu pour le Président cet activiste qui se plaît à profiler ses textes et statuts de sa belle photo avec le Président Macky SALL pour calmer les ardeurs des gens pensant qu'il combat le Macky. Il est aussi manipulateur que malsain car on ne peut passer le plus clair de son temps à décrier systématiquement toutes les résolutions d’un Etat en se faisant passer pour l'ami ou le cousin du chef de l'Etat. Le Coronavirus continue de faire ses ravages et tous les états s'ajustent pour se prémunir. Le Sénégal deuxième meilleur combattant mondial anti covid 19 voit ses courbes baisser au Sénégal mais ses contaminations importées augmenter de manière inversement proportionnelle. En 48h à Dakar les statistiques ont listées 41 cas de contamination au Covid-19 dont 25 cas importés à l’AIBD. Au lieu de s'inquiéter de ces quelques sénégalais de la diaspora écervelés et complètement inconscients qui posent problème, ce DEME n'a pas trouvé mieux que de se poser la question du refoulement d'un sénégalais du Sénégal. Il prend en plus un malin plaisir à disséminer ses fichiers audio dans les nombreux groupes whatsapp de France et de Navarre y compris dans les groupes de BBY et d’APR, fidèles au Président de la République.
Il faut d’abord lui dire à ce Monsieur, que la frontière aérienne du Sénégal c’est l’aéroport de DIASS et que tant qu’on n’a pas franchi la barrière de notre Police de l’air et des frontières on n’est pas encore dans le Sénégal. Il est donc clairement idiot de se poser la question du refoulement d’un Sénégalais du Sénégal vers l’étranger. Ceux qui ne satisfont pas aux obligations du Sénégal retourneront d’où ils viennent et tant pis pour ceux qui en veulent à l’Etat du Sénégal.

Contrairement à ce Monsieur DEME je ne réclame, ni ne cherche, aucune amitié du Président mais je défends le Sénégal contre des fossoyeurs comme lui. Je suis prêt à parier que je passe aussi plus de temps à défendre cette diaspora sénégalaise que des gens comme Mariama DIALLO, Mamadou Abdoulaye DEME et quelques personnes ou même quelques députés de la diaspora en mal de contenu, qui passent leur temps à essayer de manipuler nos concitoyens contre l'Etat du Sénégal. A l'humilité et à la pudeur ces gens ont préféré l’ignominie et l’effronterie. Ils n’ont ni retenue, ni vergogne et préfèrent se couvrir d'opprobre, seule compte pour eux, la résonance politicienne et ce populisme qu'ils essaient de construire sur le dos de l’Etat. La honte doit submerger ceux qui mentent pour exister, sauf quand on choisit de vivre en débitant ces choses sans vergogne, toute honte bue.

Pape SARR
Duc de Diapal
Pour la VAR Républicaine

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

Elections présidentielles du 24 Mars, l’élan pour la rupture

23 Mars 2024 1 commentaires
Clap de fin. Toutes les écuries sont dans les strarting-blokcs et attendent le coup d’envoi des joutes. Cette campagne aura été l’une des plus abon...

OUSMANE SONKO : UNE INTELLIGENCE AU SERVICE DE LA MANIPULATION

03 Juin 2024 0 commentaires
Dès le début de l’année 2014, un inconnu venu de nulle part, simple haut fonctionnaire, fait irruption dans ...
29 Mai 2024 2 commentaires
Demande de renseignement

Contactez nous au

06128599

ou