Pape Sarr taxe Alioune Tine de pyromane et invite Sonko à prouver son innocence

24 - Février - 2021

Ndoumbélane est secoué par une simple histoire de mœurs parce qu’un leader politique a maille à partir avec la justice suite à une plainte pour viol qui le vise. Au lieu de chercher à se blanchir et à prouver son innocence, ce mentor se replie dans une posture politicienne consistant à crier au complot et accusant le pouvoir et le président de la République de vouloir l’éliminer. La mauvaise foi embrayée trouve refrain chez ses partisans et sympathisants qui se saisissent de cette affaire pour imposer leur vision de la loi et du droit dans notre République en décrétant que toute arrestation de leur leader conduira ce pays au désastre. Voilà pour être clair dans quel contexte s’exprime ce matin Aliw le pyromane pompier qui ne vit que de combustible, d’accélérateur inflammable, et de feu, et qui espère au fond de lui que ce pays brûle. Cet acteur à la marge est certainement l’activiste le plus dangereux du Sénégal, car il a le don de faire croire qu’il passe des alertes pour le maintien de la paix et de la cohésion nationale, mais son discours consiste en vérité à dire qu’on ne doit rien faire pour compromettre les desseins sombres des ces gens qui passent leur temps à projeter de mettre ce pays sens dessus dessous.

Faut-il comme le suggère maladroitement Aliw oublier la plainte d’une pauvre fille qui s’estime violée sous l’autel du retour au calme des souteneurs du violeur présumé ? Est-ce là la seule vision de Gnak Djom Center en matière de démocratie et d’opposition politique ? Faut croire que oui puisque le pyromane ne se prive pas pour demander directement au Président de se substituer à la justice et de faire libérer ces gens qui osent appeler et menacer qui ils veulent, ou encore ces voyous activeurs de violence et de vandalisme qui complotent pour brûler ce pays. D’après Aliw Gnak Djom Center, la seule condition pour assoir une démocratie et de permettre l’expression d’une opposition que le pouvoir s’évertue à tuer définitivement, parce que Sonko risque la prison s’il est confondu dans cette lugubre et honteuse histoire de viol sur Adji SARR. Sonko, disons le clairement, sera inquiété en plus pour avoir appelé à la guerre et à l’insurrection, ce à quoi quelques simples d’esprits ont favorablement répondu et sont déjà au violon pour avoir saccagé et brûlé beaucoup de choses. Clédor mou Babacar SEYE (jamais ceux qui sont mêlés à la liquidation de Maitre SEYE n’auront la paix selon Dabakh), Assane l’insulteur, et Guy le manipulé et bras droit de Sonko, ont été très réceptif au point de préparer une guérilla dans les rues de Dakar pour troubler l’ordre public et menacer le pouvoir en place. Aliw, en nafekh invétéré, a montré sa posture et sa position dans cette affaire. Il ne peut être neutre et appeler au respect du droit comme ce vénérable khalife de Taïba Marsassoum, Serigne Moustapha SYLLA l’illustre, qui a appelé les politiciens de tout bord à la lucidité, rappelant fort justement que ce problème de mœurs est un problème civil entre deux citoyens et que les politiciens et les marabouts doivent arrêter d’essayer de soustraire des gens de la justice à force de trafic d’influence. Il rappelle, le bon et vénérable marabout, que la justice de Dieu existe et qu’elle interviendra inchallah, pour que ceux là qui exercent les fonctions de juges sur terre sachent qu’ils seront aussi jugés. Voilà ce qui s’appelle un langage de vérité, un discours clair et juste d’un homme saint et équidistant. Aliw et son discours de « seytané » semblent ridicules en face de ces paroles de sage. Gnakk Djom Center devrait disparaitre pour de bon et Aliw devrait enfin prendre sa retraite pour laisser un peu d’air à toutes ces organisations de la société civile et des droits de l’homme comme le forum civil, la Raddho, le Radi, et même Gassama Yamba et son Amnisty, à qui il mène une véritable concurrence déloyale. Il est toujours le premier sur toutes les radios pour brailler et affoler le peuple. Pour briller, Aliw a besoin de feu, c’est une condition sine qua non pour qu’il puisse se mettre en valeur et vendre son autre statut de pompier qu’il voudrait bien justifier auprès de ses bailleurs. C’est certainement une des conditions de sa survie, car lui aussi ne compte que sur des financements pour lesquels il reste un concurrent sérieux des autres organisations civiles.

Honte à Aliw !!! L’ordre règne à Ndoumbélane ne vous déplaise et force restera à la loi dans ce pays. Ceux qui promettent le désordre et le feu seront arrêtés et mis hors d’état de nuire, ceux qui doivent répondre devant la justice le feront par la force au besoin et ce pays continuera d’être un état de droit, dans un processus itératif et éternel de perfection de ce droit, et de la justice qu’il rend. La honteuse et triste sortie de ces universitaires encartés qui ont alerté sur la disparition de l’état de droit ne changera rien à la valeur, la vaillance et l’honneur des milliers d’universitaires conscients de ce pays. Et la condescendance élitiste voulue pour faire croire que les universitaires qui se sont exprimés sont supérieurs aux « gorgorlous » sénégalais est juste d’une tristesse incommensurable. On frise l’irrationnel pour des gens supposés avoir blanchi sous le harnais de l’intelligence, de l’intellect et de la vérité. J’ai juste honte pour ceux qui ont inscrit leur trajectoire académique sous ce label, et qui laissent ainsi à la postérité cette faille somme toute contournable de leur subjectivité.

Sonko n’est pas au-dessus des lois et il répondra de ses actes vis-à-vis de notre compatriote Adji SARR qui a des droits au même titre que tout le monde. Il répondra aussi de son appel à la violence et si pour cela il doit être condamné il le sera sans préjudice pour l’opposition politique dans ce pays. Les cinémas et tergiversations de quelques députés comme Bamba DIEYE (véritable bénéficiaire de la dévolution monarchique d’un parti qui se réfère à Dieu, Allah wahidoun) n'y changeront rien. Comme Bamba DIEYE FSDBJ, Aida MBODJ « avocate » impertinente de Sonko, Mamadou Lamine DIALLO Tekki, Abdoul MBAYE ACT, Khalifa SALL Taxawou Dakar, Karim WADE PDS, et bien d’autres, sont des réalités politiques de l’opposition de ce pays. Et ces gens ne peuvent être considérés comme nuls au point de dire que la disparition politique de Sonko s’il était condamné tuera du coup l’opposition sénégalaise. C’est faux et archi faux, tant que ce pays existera, il y’aura des gens au pouvoir et d’autres dans l’opposition, et tant qu’à faire Aliw, sache que l’opposition la plus brillante n’est pas toujours la plus fertile. Pastef vient de le prouver de belle manière avec un mentor qui risque de tomber pour la plus basse et la plus honteuse des luxures : Le Viol. Si cela se confirme Aliw, sache alors qu’il n’y avait aucune forme d’organisation crédible derrière ces gens qu’on nous présente comme des cadres réfléchis de Pastef (tous tant qu’ils sont et surtout pas chez Diomaye Faye qui nous a servi « on savait qu’un complot viendrait de ce salon mais on n’a pas jugé bon d’en prendre compte ») parce qu’on ne peut pas avoir pour chef un « yollom guegno » acariâtre et impénitent, que seuls des émotifs inconsistants continuent de cautionner au point d’en constituer le vivier politique. Aucun être normal ne croit que Macky SALL a envoyé Sonko à Sweet Beauté, et rien dans vos nombreux trafics d’influence et vos nombreuses manipulations ne nous conduira à y croire. Tout ce que Pastef aura réussi, c’est accuser d’honnêtes citoyens de tous les maux, et affoler par leurs méthodes et leurs injures les citoyens qui oseraient les contrarier. Sonko devrait demander pardon à genou à Mamadou Mamour Diallo et consort s’il veut bénéficier de la clémence divine. Je n’ai aucune peine à croire que « dafa laal Lalaaké, togn domou sokhna » et qu’il paie juste pour cela.

Aliw Gnak Djom Center n’a pas osé vous dire la vérité et donc vous défier, il a préféré emboucher la trompette publique du déni, et alerter toute honte bue sur le probable basculement du Sénégal dans l’inconnu. Ça ne passera pas, et il ne se passera rien du tout ; le « trouillomètre » sur lequel Gnak Djom Center essaie d’agir n’ira pas au dessus de zéro, les sénégalais n’ont pas peur de Sonko et ses ouailles, alors pauvre Aliw de grâce tais toi et retire toi ! Rend juste ce service aux organisations des droits de l’homme qui se battent, et laisse donc à ces jeunes la possibilité d’exister.

Pape SARR
Duc de Diapal

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

Adama Gaye, le jeune que tu avais mortellement heurté en état d’ivresse était...

14 Avril 2021 0 commentaires
À la faveur du Ramadan, je suspends le débat qui m’oppose à Adama Gaye, ce vieux délinquant et manipulateur de renommée internationale. Adama ...

Au Sénégal, un début de Ramadan en ordre dispersé

15 Avril 2021 0 commentaires
Au Sénégal, une partie de la communauté musulmane a commencé le mois du Ramadan mardi 13 avril, une autre c...
Demande de renseignement

Contactez nous au

06128599

ou