Wade-Macky et Khalifa – Décrispation mon œil !

01 - Octobre - 2019

Que l’on parle de décrispation du climat social parce que Wade a fait la paix avec Macky Sall son ancien protégé, ancien ministre, son élève dans le libéralisme, ancien camarade de parti, ancien compagnon… et parce que Khalifa Sall- emprisonné depuis plus de deux longues années pour des motifs fallacieux et politiques-, vient de bénéficier d’une grâce présidentielle ; c’est juste aberrant. Le climat social dépendrait donc de l’humeur des politiciens ?

Autrement, c’est accepter ce qu’il cherche à nous faire croire, c’es-à-dire que le climat social, dépend que des relations entre les hommes de cette caste politique, gouvernants ou opposants et qui se relaient au pouvoir depuis toujours. Il y a bien-sûr décrispation, mais il s’agit là du climat d’une poignée d’hommes politiques qui ne constitue qu’un infime pourcentage des citoyens sénégalais par rapport au 16 millions de sénégalais qui constituent le peuple sénégalais.

La réconciliation de Wade et de Macky Sall profitera d’abord et avant tout à Karim Wade qui est actuellement en exil forcé, qui souhaite rentrer au bercail dans l’objectif de reprendre les rênes du pouvoir en commençant au PDS, un parti créé par son père et qui a été dernièrement remanié pour lui baliser le terrain. Quant à la grâce de l’ancien édile de Dakar, Khalifa Sall le principal concerné n’en a jamais voulu puisque cela ne le disculpe pas de tout ce dont il a été, selon lui injustement accusé et qui lui valu son long séjour en prison. Il en sort d’ailleurs amputé de tous ses droits civiques. Or, en tant qu’homme politique, comment aborder le futur sans la possibilité de se présenter à une quelconque élection dans ses conditions ? Son avenir politique reste encore suspendu au bon vouloir de son principal opposant Macky Sall. C’est dire donc que cette décrispation que l’on nous vend, ne profite en réalité qu’aux politiques concernés, en premier chef Macky Sall qui peut se vanter désormais d’avoir lâché du lest et posé un acte de «générosité».

Aussi, cette décrispation que l’on agite tant, est révélatrice d’une reprise du pouvoir par les religieux, puisque dans toutes les réactions des acteurs politiques dans les médias, tout le monde fait la relation avec le séjour du khalif des mourides à Dakar pour les besoins de l’inauguration vendredi dernier, de la grande mosquée Massalikul Jinaane. C’est bien le khalif des mourides qui est à l’origine de la réconciliation Wade-Macky dont découlerait la grâce de Khalifa Sall.

Cette odeur de paix et de sérénité qui flotte dans l’air depuis quelques jours est certes préférable à une tension quelconque. Il est vrai que désormais il y aura un climat politique d’après inauguration de Massalikul Jinaane puisqu’il semble que le pouvoir tout comme une partie de l’opposition sénégalaise, soit dans une dynamique de paix et d’apaisement des tensions politiques mais, des tensions entre eux : les politiciens. Il s’agit quasiment d’un dialogue entre politiques qui est établi et qui commence à porter ses fruits. Car, n’oublions pas que les belligérants ne sont autres que les politiciens. Ils se sont fait la guerre pour des raisons strictement politiques et aujourd’hui ces mêmes acteurs décident de faire la paix.

Et, le peuple dans tout cela ? Les sénégalais et le citoyen lambda ressentiront-ils dans leur quotidien les effets de cette «paix des braves» signée depuis vendredi à Massalikul Jinaane ? Quels conséquences sur la situation des victimes des inondations dans la capitale et dans d’autres villes du pays, la population dans la hantise de foudre en cette période de saison des pluies, les impactés du TER, ces écoles encore sous les eaux à une semaine de la rentrée des classes, ces sénégalais qui vivent dans la galère, -justement par la faute de gestion de ces politiciens-, qui ne priorisent pas les besoins du sénégalais et donc les investissements…,ces politiques qui détournent les deniers publics et dilapident les ressources naturelles du peuple.

Parler de décrispation et de paix juste parce que Wade et Macky se reparlent à nouveau et que Macky Sall a gracié Khalifa Sall, n’est-ce pas vraiment trop dire

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle
Autres actualités

OUSMANE DIAGNE VIENT DE L’ANNONCER: DES « POURSUITES SERONT INITIÉES » CONTRE TOUS LES ACCUS...

24 Mai 2024 0 commentaires
Ce vendredi 24 mai 2024, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Ousmane Diagne, a depuis sa nomination accordé sa premi&eg...
08 Mai 2024 1 commentaires
Demande de renseignement

Contactez nous au

06128599

ou